Belgium Project sprl

Belgium Project est agréé
chauffage-central & électricité.

Si vous êtes à la recherche de spécialiste agréés, contactez-nous.

+32 489 / 64 91 45

CONTACT

Isolation thermique - Belgium Project SPRL
6142
page-template-default,page,page-id-6142,page-child,parent-pageid-6099,mkd-core-1.0.3,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,onyx-ver-1.6.1, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,side_menu_slide_with_content,width_470,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.1,vc_responsive

L’isolation thermique

La chaleur s’échappe d’une maison mal isolée à :

  • 30% par les combles et la toiture : c’est la priorité en termes d’isolation
  • 25% par les murs
  • 10-15% par les vitres et fenêtres
  • 7-10% par les sols

 

Voici par où s’échappe la chaleur et donc votre argent :

Le projet d’isolation thermique prendra donc en compte les différents éléments du bâtiment : murs, portes et fenêtres, toiture, sols et planchers intermédiaires.

Bien mener son projet d’isolation thermique

Un projet d’isolation thermique, pour réussir, devra être conçu avec une vraie cohérence d’ensemble : il ne suffit pas d’ajouter épaisseur d’isolant sur épaisseur d’isolant, car cela coûte cher et peut avoir une efficacité limitée au final.

Il est donc recommandé de :

  • prendre en compte la réglementation,
  • faire faire un bilan thermique,
  • prendre le temps de bien comprendre les principes de la conductivité et de la résistance thermique, et de l’inertie thermique et l’effusivité des matériaux,
  • traquer les ponts thermiques, qui sont un élément essentiel de tout projet d’isolation.

Il est également intéressant de considérer la possibilité de l’isolation thermique par l’extérieur, qui offre de grands avantages en termes de simplicité technique et de performance par rapport aux ponts thermiques.

Demander un devis gratuit

Votre Nom :

Votre eMail :

Votre Téléphone :


Votre message :

Comment respecter la règlementation en cours ?

L’énergie prise en compte pour un bâtiment comprend :

  • la production d’eau chaude ;
  • le chauffage ;
  • le refroidissement comme les climatisateurs ;
  • les appareils électriques auxiliaires, comme les VMC ;
  • l’éclairage.

Jusqu’au 1er janvier 2015, vous aurez une tolérance de 7,5 kWhEP/m²/an en plus des 50 kWh/m²/an.

Un exemple avec l’isolation de façade

Etape 1 :

Pose de l’enveloppe isolante sans aucune interruption.

Etape 2 :

Pose des vis de réglage.
La structure pourra ainsi être alignée au millimètre près. Résultat : une nition de façade parfaitement droite, même lorsque les murs sont irréguliers.

Etape 3 :

Le lattage en bois est prêt à accueillir la nition.

Etape 4 :

Pose de la nition de façade au choix.

Lire la suite

Isolation thermique et écologie

À la base, par les économies de chauffage qu’elle permet, l’isolation thermique a généralement un impact environnemental positif. Dans cet esprit, le Grenelle de l’environnement va conduire à partir de 2012 à la généralisation de la norme BBC (bâtiment basse consommation).

Cependant, il est possible d’aller plus loin avec l’isolation répartie, la construction en bois, et même le bioclimatisme ou la habitat passif.

Quel type d’isolant thermique ?

Si vous voulez la synthèse : comparatif matériaux d’isolation thermique.

  • Isolant minéral : laine de verre, laine de roche, verre cellulaire, perlite, vermiculite et argile expansée.
  • Isolant naturel : liège, fibres de bois, chanvre, fibres de lin, laine de mouton, plumes de canard, fibres de coco, panneaux de roseaux, ouate de cellulose, laine de coton, paille, torchis, toiture végétalisée.
  • Isolant synthétique : polystyrène expansé, polystyrène extrudé, polyuréthane,mousse phénolique.
  • Isolant mince.
  • Isolant nouvelle génération : brique monomur, bloc monomur pierre ponce, bloc monomur en argile expansé, béton cellulaire, coffrage isolant, panneaux isolants sous vide (PIV), aérogels et peinture isolante.